Un village dans le vent, projet de documentaire

Le projet de documentaire sur Burdignes est lancé. Réunion officielle le 4 mars 2016.

 

Vendredi 4 mars à 20 h 30, quelques Burdignants sont présents dans la salle des fêtes du village pour rencontrer Jean-Louis Gonterre. Ce réalisateur de documentaires vient leur présenter son projet de documentaire sur le village de Burdignes. Souhaitant faire ce film « avec la participation active de la population, que ce soit par les idées, les commentaires, mais aussi par une présence », c’est tout naturellement qu’il a invité les habitants du village à une première rencontre. Au cours de la soirée, Jean-Louis Gonterre se présente puis explique sa démarche. Notamment pourquoi choisir Burdignes ?

Il compte sur l’implication des habitants qui peuvent faire part de leurs idées

« Parce que Burdignes n’est pas un village comme les autres. Depuis longtemps Burdignes a une histoire différente et a aujourd’hui deux projets novateurs : l’éco-hameau et les éoliennes ». Aussi pour le dynamisme du village avec « le groupe de théâtre, l’école, les jeunes paysans, les nouveaux habitants » et où il semble que « tout concorde pour un mieux vivre ensemble ».

Le réalisateur expose l’idée générale du documentaire qui est de « montrer comment un village conçoit un présent et un futur différents ». Pour cela, il compte aller à la rencontre des habitants, des associations, des élus, les voir travailler et vivre, au cours de l’année 2016.

« C’est un film où la parole et la réflexion seront présentes, mais aussi le rire, la joie de vivre ». Telle est l’ambition de Jean-Louis Gonterre et pour y parvenir il compte sur l’implication des habitants qui peuvent faire part de leurs idées et envies sur le site Internet du réalisateur, lesmatinsrouges.com ou en lui envoyant un mail, info@gonterre.com.

Romaric Pflug, pour Le Progrés

Burdignes | Jean-Louis Gonterre, un réalisateur engagé

Jean-Louis Gonterre est réalisateur de documentaires depuis cinq ans. Il en a déjà réalisé une dizaine sur des faits de société et des vies humaines. Engagé, il conçoit ses films comme autant de gestes politiques, car il s’agit de poser des questions sur le monde tel qu’il fonctionne et quelles solutions sont envisageables pour montrer que d’autres mondes sont possibles. Il souhaite aujourd’hui réaliser un documentaire sur le village de Burdignes, où il pense pouvoir trouver certains ingrédients de ces autres mondes.

Il a d’abord été photographe dans la publicité et l’industrie, puis photographe plasticien et reporter pour des ONG, en Amérique latine, au Brésil, en Afrique et en Inde. Il a également publié plusieurs livres et présenté des expositions en France et à l’étranger.